Accueil | Tous les Documents
Sommaire
page gauche
page droite
page précédente

fu07308
  page 08


Expériences avec les chats

La poursuite du programme prévoyait deux autres fusées Véronique en 1963.
Grandpierre décida d'abandonner le rat et de prendre l'animal le plus utilisé en neurophysiologie : le chat.

Cela était déjà prévu car depuis plusieurs mois, des chats "chroniques" étaient préparés et enregistrés au CERMA . Mais, une extrapolation du rat au chat nécessitait des modifications importantes.
Un gilet de contention fut fabriqué, puis abandonné.
On préféra une fixation directe de l'animal en position naturelle couchée, dans une armature pouvant être directement "rackée" dans le container (fig.8.1).


Figure 8.1: Chat dans son container




Figure 8.1: Chat dans son container 

 

Toute l'installation de la pointe dut également être remaniée pour admettre l'habitacle plus volumineux du chat.
Mais, le choix de cet animal permit d'orienter franchement l'étude dans la domaine neurophysiologique.

 


 

La préparation prévoyait l'enregistrement des activités suivantes :

- Cortex associatif
- Cortex somesthésique
- Hippocampe ventral
- Réticulée mésencéphalique

  S.F: sinus frontal
A: Cortex associatif
SI : Cortex somesthésique primaire
R : Substance réticulée
H : Hippocampe

1,3 : électrodes indifférentes
2 : masse
4 : électrode corticale somesthésique
5,6 : électrodes corticales associatives
7,8 : électrode hippocampique
9,10: électrode réticulaire

Figure 8.2:Cablages des connexions: